Dijon en panne d’attaque

Auteur d’un très bon match aller, les Dijonnaises n’ont pu rester au même niveau de performance au retour, surtout face à une équipe danoise qui a haussé le ton défensivement.
                                                        Retrouvez les photos du match sur Focaleinfo
Le rêve européen a donc pris fin hier après-midi, après le nouveau succès d’Odense, cette fois plus large qu’à l’aller (24-22). Si Christophe Maréchal avait prévenu que les Danoises jouaient très vite, mais ne défendant pas forcément très dur, il semble que l’avertissement du match aller – Dijon menait de 6 buts à la 35e – leur a servi de leçon. Car leur défense renforcée au centre autour de Maj Johansen a causé bien des tourments aux Dijonnaises, comme le reconnaissait Béatrice Edwige après le match : « On a été un peu en dessous défensivement en première période, et elles sont montées d’un cran. »

Si Dijon se montrait plutôt solide en début de match, avec Marie Prouvensier titulaire à l’aile droite, les joueuses de Christophe Maréchal n’exploitaient pas les quatre pertes de balle danoises. En échec au tir, elles laissaient filer Odense qui alimentait la marque par les penalties d’Adler et un but de Seglem (1-3, 7e ). La Suédoise Maria Adler était d’ailleurs le bourreau du CDB en inscrivant cinq des huit premiers buts danois, pour propulser son équipe largement en tête après 18 minutes (4-8).
Le technicien dijonnais tentait bien d’insuffler du sang neuf en faisant rentrer Lamarre, Lathoud ou Moretto, mais la jeune garde dijonnaise ne trouvait pas plus de solutions et butait sur la gardienne Cecilie Greve, impeccable durant le premier acte (12 arrêts sur 21 tirs à la pause, 57 % d’arrêts). De son côté Odense fait aussi tourner mais avec plus de réussite, Van der Wissel prenant parfaitement le relais d’Offendal, pour enfoncer le clou avec l’aide de la pivot Louise Kristensen (8-15, 30e ).

Avec deux buts de l’expérimentée Siri Seglem dès le retour des vestiaires, Odense s’offrait un avantage presque définitif (9-17, 33e ).

Le 5-0 de l’espoir pour le CDB

Dijon allait alors connaître une bonne période avec le premier but de Skolkova, après quatre échecs en première période. Stevin et Mavoungou confirmaient le regain dijonnais, et Marie François ramenait Dijon à -4 (13-17). Puis Mavoungou sur penalty redonnait un peu plus d’espoir (14-17). Odense, secoué par cette vague rose, stoppait la fronde par l’ailière Lausen-Marcher, discrète jusque-là. Et remettait de l’intensité défensive juste derrière.
Le but de Stevin ramenant Dijon à quatre longueurs (15-19, 40e ) allait être suivi d’une longue traversée du désert, à laquelle Moretto mettait fin treize minutes plus tard (16-23, 54e ) ! Odense avait profité à plein de sa profondeur de banc et le train de la qualification était passé. La fin de match permettait juste à Christophe Maréchal de faire participer tout son groupe à la fête.

Anthony PROST (Le Bien Public)

À Dijon (palais des Sports). – Cercle Dijon Bourgogne – HC Odense : 19 – 25 (8 – 15).
Arbitres : MMes Alpaidze et Berezkina (RUS). 1600 spectateurs.

Dijon. – Gardiennes : Ben Slama (1re -27e puis 31e -52e , 11 arrêts) ; Le Borgne (28e -30e puis 53e -60e , 3 arrêts).
Joueuses de champ : Zulemaro 1/1, Terzi 1/1, Lathoud 1/6 (dt 1/1 p.), Edwige 1/1, Moretto 2/6, François 3/8, Mavoungou 4/7 (dt 3/3 p.), Prouvensier 0/1, Skolkova 2/7, Stevin 4/7, Lamarre 0/1, Ribeiro.
Deux minutes : Edwige (10e ), Mavoungou (16e ), Moretto (56e ).

Odense. – Gardiennes : Greve (1re -30e , puis 46e -60e , 17 arrêts), Vind (31e -45e , 2 arrêts).
Joueuses de champ : Seglem 6/6 (dt 1/1 p.), Willumsen 2/8, Helleberg 1/3, Iversen, Adler 8/12 (dt 4/4 p.), Johansen, Kristensen 3/4, Van der Wissel 2/2, Lausen-Marcher 1/3, Offendal 2/8.
Deux minutes : Johansen (22e ), Iversen (25e ), Seglem (35e ).

Toutes les actus du CDB