Dijon peut toujours finir deuxième.

 La réserve de l’ES Besançon pouvait valider sa montée en nationale 1, hier après-midi, en sortant victorieuse de la rencontre qui l’opposait à la réserve dijonnaise.
Mais c’était sans compter sur la hargne des Bourguignonnes qui se déplaçaient en Franche-Comté pour gâcher la fête et garder pour rester au contact de Strasbourg (2e) dans la dernière ligne droite. Dès le début de la rencontre, on sent la détermination des visiteuses. Sous l’impulsion de Vorreiterova, Lathoud et Benouamer, les Côte-d’Oriennes prennent l’avantage en pénétrant sans mal le rideau défensif local. À la pause, les Bisontines accusent un retard de trois buts (12-15).

L’entraîneur ententiste Mathieu Petronelli nourrit quelques inquiétudes et demande à ses joueuses de réagir. Le coach ententiste était entendu. Les Doubiennes s’exécutent et recollent au score dès la reprise (15-15 à la 32e). Mais celles-ci ne réussissent pas à passer devant les Bourguignonnes.
Le face à face fait rage. Dijon profite d’une certaine passivité des Bisontines en défense pour repasser devant au score (20-24 à la 50e). Les locales ne trouvent pas les ressources nécessaires pour inverser la tendance.
Besançon encaissait sa deuxième défaite de la saison et Dijon reste en course pour la 2e place.

Le Bien Public.

Besançon. – Besançon – Dijon : 29 – 33 (12 ­ 15).

ES Besançon : Barres 2, Bibi 1, Zindel 6, Bertrand 13, Perrin 4, Zazai 3.

Dijon : Jean Gilles 3, Lathoud 7, Vorreiterova 7, Benouamer 7, De Diego 7, Roux 1, Vossot 1.

Toutes les actus du CDB