(Venus Cup) Le CDB s’incline face à Brest.

Une faillite offensive…
Suite à leur jolie prestation de début de semaine, les Dijonnaises n’ont pas confirmé.
Elles ont chuté face à Brest (19­28) en ouverture de la 5e édition de la Venus Cup à Lomme.

Opposées à une formation brestoise très ambitieuse – l’objectif de rejoindre l’élite n’est plus voilé – les Dijonnaises ont été nettement dominées, hier sur le parquet de Lomme (19-28). « On en prend neuf et c’est mérité » tonne d’un ton sec, un Christophe Maréchal, qui se montre fâché par la teneur de la copie dévoilée. « On ne marque que 19 buts. Face à une défense qui a flotté, on a beaucoup raté. Aux ailes, on doit être à quelque chose comme 2 sur 13. En tout, on a manqué une trentaine de tirs. ».

Des statistiques qui ne trompent pas. Face une formation finistérienne solide, bien renforcée durant l’intersaison avec notamment à Gonzalez (Fleury), les Bourguignonnes ont été incapables de trouver la faille. « On a pris aucun tir à mi-distance. Quand on a tenté, on a commencé à rater puis, on n’a plus rien tenté. Ce n’est pas normal. »

Le coach veut impulser une prise de responsabilités et provoquer une prise de conscience de chaque élément, le tout étant nécessaire à l’avancée de ce collectif dijonnais.

Réaction ce soir ?
Mais, avec une Pidpalova, qui n’a joué qu’en défense, une Moretto tout juste de retour et une Prouvensier touchée à la cuisse, l’ensemble s’est dévoilé friable. « On manque un shoot puis chacun se regarde en disant que c’est la faute à l’autre. On est inefficace et c’est malheureusement récurrent » déplore encore Maréchal.
La séance vidéo de ce samedi matin promet d’être animée car déjà se profile la formation de Nice, ce soir pour un deuxième match important. Il convient en effet de redresser rapidement la barre.

« Ils n’ont ni Darleux ni Lacrabère mais quand même. Si on en prend huit à chaque fois, ce sera inquiétant. Ça voudra dire aussi que l’on visera le maintien en championnat alors que l’on était parti pour franchir un cap… Je veux une réaction dès aujourd’hui. »

Le message est clair de la part du technicien côte-d’orien, qui a peu goûté à cet apéritif breton, il est vrai bien amer.

Jérôme Roblot (Le Bien Public)

Lomme (salle du Parc). ­ CDB (D1) – ­ Brest (D2) : 19 – ­ 28 (7­ – 12).

CDB. ­ Prouvensier 2, Hornakova 3, François 3, Stevin, Skolkova 2, Lahcene, Millot, Terzi 2 (cap.), Houlet, Ribeiro 2, Lathoud 1, Gravelle, Moretto 3, Bouchard 1.
Brest. ­ Durand 1, Limal 5, Rassinoux 4, Tizi 9, Mangué 3, Le Hir 1, Desgroslard 2, Marie­Joseph 2, Tissier 1.

Toutes les actus du CDB