[Nantes 39-27 CDB] Les #Artistes à bout de souffle à Nantes.

Bien dans son match pendant les 14 premières minutes, le CDB a alors encaissé un 7-0 dont il ne s’est jamais remis. Avec, au final, une lourde défaite pour clore l’année 2016.

Actuelles coleaders avec les Brestoises, les filles de Maréchal se voyaient proposer un gros test en se déplaçant chez des Nantaises en plein essor. Et c’est une terrible douche froide qu‘Audrey Deroin et sa troupe ont connue, face à un collectif nantais déferlant comme jamais.

C’est ce que l’on appelle la pleine confiance. Ce climat doux où même quand la tempête menace, les gros nuages sont chassés d’un revers de la main. Car si leurs hôtes du soir affichaient en effet un très bon bilan, les Roses n’étaient pas en reste : trois succès consécutifs en LFH, une campagne européenne pleine de promesses… et un effectif quasiment au complet au complet avec les retours de Klein et Lawson.

Pour Dijon – exempt de la neuvième et dernière journée avant la trêve –, il était dans les plans de boucler avec une place au classement consolidée. Mais avec un NLA en embuscade, totalement survolté ces dernières semaines, le danger était immense.

Un CDB mis à genoux en un quart d’heure

Et si, portées par Moretto, les protégées de Maréchal réalisaient une belle entame (0-2 à la 2e , puis 1-4 à la 4e ), poussant les Nantaises à la faute, le ciel bleu ne tardait pas à s’assombrir (4-4, 6e ). Basny ne laissait pas Callavé stérile dans ses buts et lançait Pierson rapidement. Une décision bien sentie tant la rencontre allait alors basculer vitesse grand V. La gardienne nantaise allait tout simplement écœurer les tireuses dijonnaises quand Escribano boostait, elle, le champ. Un bénéfice se traduisant par un premier écart significatif (15-10, 21e ) et un bilan à la mi-temps bien amer pour le Cercle (21-11).

La déferlante allait-elle être contrée, Le Borgne montrant elle aussi du répondant entre ses poteaux ? Pas suffisamment pour espérer éviter la tornade rose s’abattant sur ses coéquipières (27-17, 39e ), subissant un jeu local irrésistible jusqu’au gong final (39-27).

Source : Le Bien Public / Photo : © FOXAEP


Nantes-Dijon : 39-27

Nantes LA : Callavé (1re -11e , aucun arrêt/8 tirs), Pierson (12e -60e , 20 arrêts/39 tirs). Joueuses de champ : Klein 2/3, Holta 6/11, Lignières 4/5, Schop 2/5, Chesneau 0/3, Stoiljkovic 6/12, Soulard 5/6, Clavel 0/1, Escribano 2/3, Coatanea 3/6, Lawson 1/1, Marchal 8/9. Entr. : Jan Basny.

Deux minutes : Klein, Soulard, Stoiljkovic, Clavel.

Dijon : Ben Slama (1re -19e , 3 arrêts/17 tirs), Le Borgne (20e -60e , 15 arrêts/40 tirs). Joueuses de champ : Bouchard, Deroin 1/5, Dewez 1/1, Frey 6/9, Houlet 0/3, Lathoud 2/5, Moretto 6/12, Skolkova 4/9, Sylla 3/6, Terzi 2/3, Araujo 2/3. Entr. : Christophe Maréchal.

Deux minutes : Sylla, Araujo.

Toutes les actus du CDB