La JDA domine pendant 50 minutes avant de voir Metz s’imposer sur le fil.

 

Photo : FoxAEP.

 

Pour cette 19ème journée de Ligue Butagaz Energie, nos Dijonnaises recevaient les joueuses de Metz Handball, actuelles 2èmes du classement avec seulement une défaite au compteur, face à l’ogre Brest. Après la bonne prestation de la JDA à domicile face à St-Maur, l’ambition était de surfer sur la belle dynamique pour, pourquoi pas, tenter l’exploit dans un Palais des Sports à guichets-fermés ! 

 

PREMIERE PERIODE : La JDA valide un excellent départ et mène à la pause (20-16). 

Première buteuse du match, Claire Vautier intercepte dans la foulée un ballon important pour permettre à la JDA de prendre un départ canon devant un Palais des Sports plein à craquer ! De quoi engranger de la confiance pour la JDA et Céline Sivertsen, qui se charge de transformer deux précieux penalties (4-1 / 5′). La défense Dijonnaise est efficace dans ce début de rencontre et il faudra un temps-mort d’Emmanuel Mayonnade pour voir Metz revenir fort dans les 5 minutes suivantes. Mais après 10 minutes de jeu, la domination est toujours côté JDA (8-5). Aux cages, Manu Dos-Reis arrête de puissantes tentatives adverses et permet à ses coéquipières de creuser un peu plus l’écart (11-7 / 17′) sous l’impulsion du duo Céline – Rosario ! Claire Vautier continue son chantier offensif et les bourguignonnes ne lâchent pas la pression, leur permettant de garder une belle avance après 20 minutes (16-11). Dans une fin de première mi-temps portée par l’ambiance survoltée des supporters Dijonnais, la JDA valide un excellent début de match malgré les percées individuelles des Messinnes Bouktit (6 buts) et Jorgensen (6 buts).  Côté Dijon, c’est le duo Céline (6 buts) – Claire (5 buts) qui a régné sur la première période (20-16). 

 

SECONDE PERIODE : Le réveil de Metz dans les 10 dernières minutes aura eu raison de la JDA (31-34). 

De retour des vestiaires, les joueuses d’Anthony Favier redémarrent avec la même envie et le même état d’esprit de guerrières. En face, Metz tente de faire respecter la hiérarchie et s’en remet encore et toujours à son duo magique en attaque, sans grand succès (23-18 / 35′). Après avoir fait la course en tête depuis l’entame de match, les Dijonnaises voient finalement les Messines revenir de plus en plus fort dans cette seconde période. Après 40min et grâce au neuvième but de Céline Sivertsen, la JDA parvient quand même à garder 3 buts d’avance (25-22 / 40′). De quoi frustrer davantage les joueuses de Metz qui resserrent grandement leur défense, cherchant à limiter l’impact des arrières Dijonnaises. Une stratégie qui fonctionne puisque les Messinnes parviennent finalement à défaire leur retard (26-26 / 45′). Un but libérateur de Stine va relancer la machine côté JDA mais c’est bien Metz qui prend le lead à 10 minutes du coup de sifflet final, sur un but de la capitaine Valentini (27-28 / 50′). Galvanisées par ce retour en force, les Messinnes ont fait le plein de confiance et déroulent maintenant leur jeu, surfant toujours sur l’apport offensif de Sarah Bouktit, maintenant à 10 buts marqués (27-30 / 52′). Ne désirant rien lâcher, nos Dijonnaises continuent de se battre sur chaque action malgré un momentum dans le camp de Metz. Il reste alors 5 minutes à jouer et Dijon n’est mené que de 2 petits buts (30-32). Mais, en parfaite maitrise des deux côtés du terrain, c’est finalement bien Metz Handball qui s’impose après avoir dominé les 10 dernières minutes.

 

LES REACTIONS : 

Anthony Favier : ” On avait dit qu’on devait préparer les échéances à venir avec un gros match ce soir face à Metz et on a appliqué avec brio le plan de jeu qu’on avait défini. On a bousculé une grande équipe de Metz pendant de longues minutes, on a fait le match qu’on souhaitait à Dijon, chez nous. L’idéal aurait bien évidemment été de gagner, mais face à une cylindrée aussi grosse, je tire déjà mon chapeau aux filles d’avoir joué à ce niveau là. Les faire douter pendant 50min, c’est déjà une grande performance en soi. Ce match doit nous servir pour la suite face à Brest puis face à Nantes. Mais on sait que notre championnat à nous va vraiment se jouer en avril puis en mai avec les matchs couperets qui nous attendent.” 

 

Sarah Valero : ” L’ambiance était superbe ce soir, jouer devant une salle pleine c’est vraiment génial. Je suis déçue du résultat mais tellement fière de l’équipe d’avoir joué à ce niveau là ! On les a dominées pendant longtemps, on les a regardées droit dans les yeux puis on a perdu pied pendant 10 minutes. On a pas à rougir, on a affronté des joueuses de niveau mondial sans crainte. On espère profiter de ce match et de cette dynamique pour grandir et aller chercher de gros matchs face à Brest puis face à Nantes, pour essayer d’aller chercher une place en finale de Coupe de France. On n’est pas les favoris, mais on va tout donner pour valider cette victoire ! ” 

 

Claire Vautier : ” C’est frustrant, je n’ai pas les mots… On met 20 buts en première mi-temps, on tient longtemps, puis ça devient plus difficile avec des soucis en défense qu’on a pas su gérer. On les a bousculées, elles ont même douté, mais on a pas réussi à maintenir le cap sur 60 minutes malheureusement. Je suis fière de l’équipe, mais très frustrée de perdre de si peu, ça reste amer. Ca se joue sur des détails mais on doit grandir avec ce match là.” 

 

#MyJDA

Toutes les actus du CDB