Centre de Formation – Saison 2020-21

Iona STEMMER 
Arrière droite

Anouck CLÉMENT
Pivot

Luna MARIN
Ailière droite

Maureen GAYET
Arrière droite

Charlène GUERRIER
Ailière droite

Lilou PINTAT
Arrière gauche

Lilou DEFLANDRE
Gardienne

______________________________________________________________________

Elles sont passées par le Centre de formation

Léa Faye-Terzi

Léa a pris sa première licence au CDB en 2000 avec les -14 ans. Elle a rejoint ce club grâce à son père qui était dans le staff de l’équipe première. C’était naturel pour elle de rejoindre cette grande famille.

À l’âge de 19 ans, Léa a eu l’opportunité d’intégrer la première promotion du centre de formation et de mener son double projet : sport – études.

En 2011, elle obtient un MASTER 2 en alternance et elle signe, parallèlement, son premier contrat professionnel en tant que joueuse de handball.

De 2011 à 2019, elle défend les couleurs de l’équipe première et elle a également eu la chance de devenir la capitaine du groupe pendant 5 ans.

” Même si peu de titres m’accompagnent (Championne de France de D2 en 2014), cette carrière a été riche en émotions, en amitiés et en solidarité : à l’image de ce club “

________________________________________________

Joanna Lathoud

Joanna a actuellement 26 ans. Elle est capitaine de l’équipe 1 et joue au poste de pivot.

Elle a intégré le Centre de Formation sur la saison 2011 – 2012. Ce fut une première année assez difficile car elle est rentrée au centre blessée au niveau du genou.

En parallèle de sa carrière de sportive de haut niveau, Joanna a obtenu un bac économique lors de sa première année au sein du Centre puis s’est orientée sur la filière STAPS. Après avoir validé ses deux premières années de licence tout en continuant ses entraînements de Handball à côté, Joanna a décidé d’arrêter son cursus de STAPSIENNE pour commencer une licence en science de l’éducation à distance.

Aujourd’hui, elle est en première année de Master MEEF et concilie toujours son emploi du temps d’étudiante et de joueuse professionnelle.

“C’était la suite logique de mon parcours. Après le pôle espoir, je voulais mettre toutes les chances de mon côté pour devenir pro et le centre me permettait de continuer mes études en parallèle.”

“Je me suis rendue compte grâce au centre de formation que l’école était aussi importante que le Handball.”

________________________________________________

Marie Prouvensier

Arrivée au Cercle Dijon Bourgogne en 2003, dans la catégorie -12 ans, Marie a gravi les différentes catégories pour arriver à son premier match officiel en D1 en janvier 2011.

Durant toutes ces années, Marie s’est construit un très beau palmarès :

– Championne de France -18 ans

– Championne de D2, Championne de France en 2013 – 2014

– Elle intègre en 2014 l’équipe de France Féminine et en 2016, elle décroche la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de RIO

Parallèlement à sa très belle carrière sportive, Marie a obtenu son bac S en 2013 et a commencé un BTS ESF qu’elle obtient en candidat libre.

“Ce club est une famille avant tout, il m’a permis de m’exprimer au plus haut niveau, il m’a donné ma chance et je lui en remercie. En 2016, j’ai choisi de quitter le club et de joindre le Brest Bretagne Handball pour sortir de ma zone de confort.”

________________________________________________

Manon Gravelle

Manon a 23 ans et est ailière droite.

Elle a intégré le centre de formation à 18 ans. Étant dijonnaise, c’était le premier centre sur sa liste et elle voulait également rentrer au centre de formation de Dijon pour poursuivre ses études.

Après avoir fini son BTS Design d’espace, Manon travaille actuellement à temps partiel dans un cabinet d’architecte.

Comme toutes les filles qui sont passées par le centre de formation, Manon le recommande aux jeunes joueuses car c’est un centre qui oblige aux joueuses de continuer leurs études en parallèle. Si les études ne suivent pas alors les entraînements non plus.

“Nous retrouvons également l’esprit de famille, de sécurité et d’accompagnement tout au long de notre carrière.”

________________________________________________

Léna Le Borgne

Léna a 25 ans et est actuellement handballeuse professionnelle au Mérignac Handball.

Elle est rentrée au Centre de Formation en juillet 2013 où elle y est restée 3 ans.

En parallèle de ses entrainements, Léna a fait un BTS compta et gestion aménagé en 3 ans puis 2 ans de licence pro en management d’entreprise.

” J’ai aimé et je recommande le Centre de Formation de Dijon car nous sommes dans une structure cadrée et bien entourée. C’est rare d’aller dans une structure pro qui privilégie autant le domaine scolaire que sportif. “

 

 

________________________________________________

Dyenaba Sylla

Après avoir passé 3 ans au Centre de Formation de Dijon, Sylla a signé son premier contrat professionnel de handball et a joué durant 2 ans en tant que pro à la JDA. En parallèle de sa carrière sportive, elle a été diplômée d’un DUT d’info communication.

“Ce que j’ai aimé à Dijon et pourquoi j’ai choisi ce Centre de Formation ? Cette structure me permettait de mener à bien mon double projet. C’était important pour moi de poursuivre mes études à côté du handball. À Dijon, les jeunes joueuses sont très vite intégrées avec l’équipe première ce qui me permettait de jouer rapidement en D1.” 

 

 

 

 

 

________________________________________________

Mégane Ribeiro

Mégane a 26 ans, elle est semi-professionnelle et ailière gauche.
Elle est arrivée au Centre de Formation à l’âge de 19 ans.

Elle a obtenu son bac la première année de centre puis a intégré STAPS mais a arrêté au bout de 2 ans et  a décidé de se lancer dans un concours de petite enfance.

“Je cumule mes entraînements avec mon métier. Je dirais que c’est fatiguant mais que ça me permet aussi de souffler, de voir autre chose que le handball.”

“Je voulais devenir professionnelle et faire du haut niveau donc c’était logique pour moi d’intégrer un centre de formation. J’ai eu la chance de rentrer dans un centre de formation, c’est l’école de la vie, une expérience pas donnée à tout le  monde. Nous rencontrons beaucoup de monde, on apprend et on dépasse nos limites. J’ai encore eu plus de chance de rentrer dans ce centre car c’est devenu une vraie famille et m’a permis de continuer mes études à côté. ”